Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alain Finkielkraut et la galanterie

19 Janvier 2014, 15:33pm

Publié par Lokidor

La galanterie présuppose une infériorité de la femme par rapport à l'homme. Comme le dit Erving Goffman, "(...) la croyance veut que les femmes soient précieuses, ornementales et fragiles, inexpertes et inadaptées à tout ce qui exige l'emploi de la force musculaire ou à l'apprentissage de la mécanique et de l'électricité, ou à tout ce qui comporte un risque physique ; plus encore, qu'elles soient facilement sujettes à la souillure et à la flétrissure, qu'elles pâlissent lorsqu'elles sont confrontées à des paroles blessantes et à de cruelles réalités, parce qu'elles sont instables autant que délicates. Il s'ensuit dès lors que les hommes ont l'obligation de s'interposer et de les aider (ou de les protéger) (...)" (Note N°10 : p.67)

Lors d'un face à face télévisé avec Tariq Ramadan, Alain Finkielkraut avait dévoilé la théorie qui l'avait "mis sur la voix" d'une réponse aux problèmes de la laïcité et du foulard islamique. Il cite en effet le "très beau livre de Claude Habib" (Note N°9 : 12: 00) : La galanterie Française. Nous allons remonter la source du philosophe au travers de l'étude du courant du Républicanisme Aristocratique qui repose essentiellement sur la théorie de la séduction dont le mot galanterie n'est qu'une forme d'expression. Nous ferons une lecture croisée avec la réflexion de Pierre-Louis Roederer à l'issue de la Révolution Française. (Note N°12) Ce dernier réfléchissait à la manière d'utiliser le pouvoir d'influence des femmes ou force de persuasion, dans le rétablissement de la paix civile. C'est spécifiquement la “théorie de l'influence des femmes” qui attirera notre attention et nous accompagnera dans la première moitié de l'article.

Pour accéder à l'article entier cliquer sur le titre dans le MENU PAGES

Alain Finkielkraut et la galanterie

Commenter cet article